Ce que ValBiom peut faire pour vous aider

Une idée ? Un projet ?
ValBiom vous informe et vous accompagne dans la réalisation de votre projet. Quelle technologie choisir ? Quelles étapes suivre ?  De quelles aides bénéficier ? Consultez nos publications sur le sujet pour vous aider.

Des eaux usées transformées en énergie

« Notre unité de biométhanisation a permis de réduire de 30 à 40% notre volume de boue. Or, au moins nous avons de boue à sécher, au moins nous avons de dépenses énergétiques. Selon moi, la biométhanisation est une filière à valoriser. »
Frédéric Ghem, chef de zone au service Exploitation, IBW

 

La station d’épuration de la vallée de la Dyle, gérée par l’IBW (Intercommunale du Brabant wallon), est la plus grande de la région. Elle permet d’épurer les eaux usées de la région de Wavre (soit 201.000 équivalents habitants). Lors de ce processus, des boues sont produites. Celles-ci, ainsi que d’autres provenant de stations d’épuration voisines, sont utilisées comme intrants pour l’unité de biométhanisation installée sur le site.

La dégradation biologique de ces boues permet la production de biogaz et de digestat. Le biogaz est utilisé dans un moteur de cogénération. De l’électricité et de la chaleur sont ainsi produites, et sont auto-consommées sur le site de la station. Cet apport énergétique issu de l’activité même de la station permet d’en diminuer significativement les coûts de fonctionnement.

Le digestat produit est chaulé, puis séché grâce à un sécheur à tambour. La matière est alors « pelletisée ». La transformation des boues en pellets est unique en Wallonie. Les pellets sont alors utilisés par une quinzaine d’agriculteurs de la région comme amendement organique.

L’unité produit 836 MWhél/an (2016) et contribue directement au besoin électrique de l'ensemble des consommateurs du batiment (compresseurs gaz, pompes de recirculation, pompes dilacératrices...).

 

Carte d'identité

  • Type d’installation: unité de biométhanisation en infiniment mélangé, brassage par recirculation de biogaz.
  • Deux digesteurs de 2.500 m³.
  • Puissance installée: 366 kWél - 513 kWth .
  • Intrants: +/- 10.000 t de boues de stations d'épuration, dont 1383 t de biomatières provenant d'une usine de production d'arôme voisine.
  • Digestat: 2.100 t par an, sous forme de pellets et poussières (90% de matière sèche).